Lettrafénelon     Français

 

 

 

Période 3:le conte explicatif

 

     CE QU'IL FAUT SAVOIR,

     en culture générale : le conte explicatif et la transmission orale

                                                             le conte explicatif : définition

                                                 la transmission orale

                                               

     en langue française : l'accentuation
  
                                                les règles d'accentuation

       
       RESSOURCES, 

       site internet 
     lectures        

 

 

          Le conte explicatif a pour but de donner une explication merveilleuse à un phénomène naturel.

          Pendant très longtemps et sur tous les continents, les contes et les légendes se sont transmis oralement,
          grâce à des conteurs. Ceux-ci sont appelés griots en Afrique. Ils sont à la fois poètes et musiciens
          et sont les gardiens de la mémoire vivante de leur pays et/ou de leur peuple.

          Birago Diop, tout comme les frères Grimm en Europe au XVIIIème siècle, a recueilli des contes à
          travers l'Afrique afin de les conserver par écrit afin qu'ils ne soient pas oubliés.

 

                                                                     

 

Il y a quatre types d'accents en Français :
- l'accent aigu
- l'accent grave
- l'accent circonflexe
- le tréma

On trouve l'accent aigu à la fin des mots,
et après la combinaison de lettres suivante : é + 1,2 ou 3 consonnes + voyelle autre que e.


  Une exception : un événement.

On trouve l'accent grave à la fin des mots quand ceux-ci se terminent par un s au singulier,
et après la combinaisson de lettres suivante : è + 1,2 ou 3 consonnes + e.
L'accent grave sur à et où permet de distinguer des homophones : a/à; ou/où; la/là; sa/ça/çà.

  Pas d'accent avant : la consonne x
                                                    les consonnes doubles
                                                    deux consonnes prononcées séparément, ex : éjecter.

L'accent circonflexe peut se placer sur l'ensemble des voyelles à l'exception du y.
Il est le plus souvent le souvenir d'un s disparu, ex : hôpital, hospitalité.
Il permet de distinguer des homophones : sur/sûr; du/dû

  Ne pas oublier l'accent circonflexe des terminaisons du passé simple aux première et
deuxième personnes du pluriel.

Le tréma peut se placer sur les voyelles e et i.
Il sert à indiquer la prononciation séparée de deux voyelles, ex : naïf. On place toujours le tréma sur la seconde voyelle.

   Placé sur le i, le tréma se prononce [j] quand il est encadré de deux voyelles, ex : aïeul.
Placé sur le e en fin de mot, le tréma indique que le e ne se prononce pas, ex : aiguë.

 

 

 

 

   Lettrafénelon     Français