Lettrafénelon     Littérature
    

 

LA VIE DE GEORGES PEREC
L'HISTOIRE AVEC SA GRANDE HACHE
   
1933
Accession d'Hitler au pouvoir
1936
Naissance de Georges Perec à Paris
d'Icek Peretz et Cyrla Szulewicz, émigrés juifs polonais
1936
Jeux Olympiques à Berlin
1940
Le 16 juin, mort d'Icek Peretz, engagé volontaire dans la Légion Etrangère, car il n'a pas la nationalité française et n'est pas mobilisable
1940

Le 17 juin, armistice
Le 22 juin, séparation de la France en deux zones : occupée au nord, libre au sud

Le gouvernement de Vichy édicte le Statut des Juifs : exclusion de certains postes et professions, internement des juifs étrangers

1941
Sa mère parvient à faire évacuer Georges Perec par la Croix Rouge en zone libre, jusqu'à Grenoble où il est recueilli par la soeur de son père, Esther Bienenfeld (réfugiée avec son mari et sa famille dans le Vercors)

Perec est envoyé dans un internat catholique à Villars-de-Lens (dirigé par une religieuse résistante). Il séjourne également auprès de sa famille
1941
Les Juifs n'ont plus le droit d'exercer une activité économique en zone occupée ni de changer de résidence

Arrrestation massive de Juifs étrangers par la police française

Ouverture du camp de Drancy (67000 Juifs seront déportés depuis Drancy en 2 ans)

Recensement des Juifs en zone libre.
1942
Cyrla ne parvient pas à quitter Paris
1942

Port obligatoire de l'étoile jaune en zone occupée

Déportation des enfants

le 16 juillet, grande rafle à Paris (12000 juifs sont arrêtés et parqués au Vélodrome d'Hiver)

1943
En janvier, Cyrla est arrêtée et internée à Drancy.
le 11 février, Cyrla est déportée à Auschwitz, on ne sait plus rien d'elle
   
1945
Perec revient à Paris et vit avec Esther et son mari
1945
Libération des camps. Sur les 75700 déportés de France, 2500 reviennent
1949
Entame une pychothérapie avec Françoise Dolto. (Il fera 3 psychothérapies au cours de sa vie)    
1956

Se rend sur la tombe de son père

Début de son activité professsionnelle de documentaliste

Publie dans des revues (NRF)

   
1957
à
1959

Service militaire dans les Parachutistes à Pau, il ne sera pas envoé en Algérie, car il est le fils d'un soldat mort au front

Travaille à un roman Gaspard, construit en deux parties, l'une détruisant l'autre.Ce roman devient Le Condottiere : histoire d'un faussaire, le manuscrit est refusé par Gallimard

   
1960
à
1961
Travaille à un nouveau roman refusé par Gallimard et intitulé J'avance masqué    
1961
à
1978
Documentaliste au CNRS    
1963
à
1965
Ecrit et publie Les Choses chez Juliard, Prix Renaudot    
1967
Adhère à l'OUvroir de LIttérature POtentielle (l'OULIPO)    
1968
à
1969
Ecrit et publie La Disparition. La critique et les lecteurs sont déroutés    
1969
à
1970
Publie sous forme de feuilleton W dans la "Quinzaine littéraire"
1970
Coup d'état militaire au Chili
Dictature miltaire jusqu'en 1990. Internement d'
opposants politiques dans les îles au large du Chili
1975
Publication de W ou le souvenir d'enfance    
1978

Publication de La Vie mode d'emploi, Prix Médicis
et de Je me souviens

Ecrit le scénario du film Série noire réalisé par Alain Corneau

   
1982

Meurt d'un cancer des bronches

   

 

 

    Lettrafénelon     Littérature